emplois et conseils

ESPACE PUBLICITAIRE A LOUER

(1 280 × 720)

Contacts : 00225 07 09 21 84 70 / 00225 01 01 29 23 73

la Banque africaine de développement (BAD) recrute trois profils: Assistant aux opérations et aux services administratifs, Chargé d’investissement principal, & Spécialiste en chef de la gouvernance

1- POSTE D’Assistant aux opérations et aux services administratifs, FIRM2

Titre du poste: Operations and administrative assistant, FIRM2

Grade: GS7

Poste N°: 50101876

Référence: ADB/21/002

Date de publication: 11-jan-2021

Date de clôture: 10-Feb-2021

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire


Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les Pays membres régionaux (PMR)). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

FACILITÉ DE REHAUSSEMENT DE CRÉDIT EN FAVEUR DU SECTEUR PRIVÉ (FSP) :

La Facilité de rehaussement de crédit en faveur du secteur privé (PSF) est un mécanisme captif de participation aux risques de la BAD, créé pour participer aux risques de crédit des ONS de la BAD dans les pays admis à contracter des prêts auprès du Fonds africain de développement — à savoir les pays à faible revenu. Compte tenu du niveau actuel de ses fonds propres, le portefeuille cible de la FSP s’élève à 1,1 milliard pour la couverture des risques de crédit.

Étant donné la spécificité de la PSF en tant que participant aux risques des ONS de la Banque, le Conseil d’administration du FAD assure la supervision de la Facilité et approuve la participation de cette dernière aux risques de chaque ONS, conformément au Cadre et aux Directives de la FSP. L’Administrateur de la FSP (FSPA) est responsable de la gestion quotidienne de la PSF et de la mobilisation de contributions supplémentaires pour accroître la capacité de la facilité à couvrir les risques.

La FSP jouit d’une autonomie financière et opérationnelle, ces ressources étant totalement séparées de celles de la BAD et du FAD. Elle assure certains rôles intermédiaires et d’arrière-guichet de la BAD. Le FSPA travaille en étroite collaboration avec les départements concernés pour s’assurer que ces fonctions sont exécutées en temps opportun et conformément aux normes applicables et qu’elles répondent à toutes les exigences en matière de planification en matière de performance et de finances, de rapports et d’audits.

LE POSTE :

Sous la supervision générale de l’Administrateur de la FSP, l’Assistant(e) aux opérations et aux services administratifs jouera un rôle de soutien dans la coordination des opérations et des services administratifs et dans la mise en œuvre de la FSP. Il/Elle apportera son soutien à l’équipe de la FSP pour les questions relatives à la gestion administrative, opérationnelle et financière de la structure — y compris l’approvisionnement des comptes, la budgétisation, la coordination du programme de travail, la passation des marchés, les technologies de l’information et l’archivage électronique, l’interface Web/intranet et les informations sur les transactions. Il produira des informations et des rapports pour faire le point sur les progrès, les réalisations et les résultats des activités de la FSP. Il supervisera le bon fonctionnement du travail de soutien des bureaux ainsi que l’examen, le traitement et l’exécution de diverses activités, y compris la supervision de l’utilisation des installations et des ressources des bureaux. Il procédera à l’enregistrement, au contrôle et à la gestion efficaces des ressources de la Banque, des activités opérationnelles du Bureau, conformément aux politiques et directives de la Banque.

Personnel employé par la Facilité – « Personnel de projet ».

Le personnel de projet est distinct du personnel ordinaire de la BAD en ce sens que le statut et les conditions de services de ce premier sont liés à une initiative, une facilité ou un projet distincts hébergés par la BAD. Le Conseil d’administration du FAD approuve le nombre total de membres du personnel de projet de la FSP, dans le cadre du programme et du budget annuels de celle-ci. Les conditions d’emploi applicables au personnel de projet de la FSP sont établies sur la base de la structure des grades et des salaires de la Banque, ainsi que du Statut et du Règlement du personnel de la Banque. Les coûts liés aux salaires et aux avantages de l’ensemble du personnel de projet de la FSP sont pris en charge par la FSP.


Fonctions et responsabilités

Sous la supervision de l’Administrateur de la FSP, l’Assistant aux opérations et aux services administratifs effectuera les tâches suivantes :

Gestion opérationnelle et financière- : coordination du programme de travail et implémentation du budget administratif

  1. Appuyer la gestion et la coordination des ressources de la FSP ainsi que la mise en œuvre du programme de travail dans le respect des procédures et dans le strict respect des politiques et des lignes directrices de la FSP et de la Banque.
  2. Soutenir les activités opérationnelles des membres de l’équipes-  ; fournir une assistance technique au personnel pour l’utilisation de SAP.
  3. Contribuer à la production de rapports, de présentations (mise en page, examen des documents, production de matériel graphique), ainsi qu’à l’analyse basée sur Excel, et saisir/extraire des informations dans SAP PS et LM.
  4. Définition et maintien d’une architecture pour l’archivage électronique et coordonner avec les points focaux de l’écosystème de la FSP la recherche, l’archivage et la maintenance de la réserve opérationnelle et des informations sur le portefeuille ainsi que de la documentation juridique et financière.
  5. Gestion et suivi des documents dans BPPS.
  6. Assurer le classement sécurisé des informations sensibles et confidentielles.
  7. Gérer la base de données et effectuer toute tâche liée à la saisie et à l’analyse des données, le cas échéant 
  8. Collecter et consolider les données des projets et documents de plusieurs sources (DARMS, BPPS, SRAS, SAP, SharePoint Collaboration, etc. et de tous types (PEN, PAR, PCN, etc.)
  9. Structurer et organiser les données de projets dans un format facile à exploiter (Base de Données),
  10. Compiler la base de données du portefeuille de la FSP et présenter les données sur les projets
  11. Production de rapports ad ’hoc sur la performance des activités et du portefeuille des projets

Gestion de l’administration

  1. Contribuer à la gestion des questions concernant les ressources telles que le budget administratif ; surveiller et examiner les dépenses et porter les problèmes à l’attention de la Direction.
  2. Participer, le cas échéant, à la programmation des activités opérationnelles à l’aide du logiciel approprié.
  3. Coordonner la préparation et le suivi du programme de mission trimestriel et de travail annuel.
  4. Déterminer et recommander l’allocation des ressources allouées, conduire la gestion des consultants.
  5. Préparer et suivre la mise en œuvre du budget administrative de la PSF, y compris par la préparation de rapports mensuels d’utilisation budgétaire.
  6. Appuyer le recrutement et la gestion contractuelle des consultants.
  7. Piloter l’organisation et la logistique des principales réunions, tenir un registre des décisions prises lors des réunions.
  8. Prendre des notes lors de réunions, rédiger des lettres et préparer des procès-verbaux sur demande.
  9. Prendre les dispositions nécessaires pour les voyages, les visas et l’hébergement ; voyager occasionnellement avec la Direction pour lui apporter une assistance générale. Organiser la logistique pour les délégations en visite, y compris les membres de l’équipe de la FSP et les consultants.
  10. Traiter les demandes de remboursement de frais de voyage.
  11. Gérer les systèmes et les abonnements, créer et traiter les notes de frais dans SAP.
  12. Participer au suivi et à la mise à jour des données sur le calendrier de travail et les indicateurs de performance clés.
  13. Contribuer à la préparation de rapports sur la gestion et la performance des activités de la FSP, et aux différents documents de travail de la Facilite Assurer la coordination avec le Département des services de technologie de l’information de la Banque), si nécessaire, pour les besoins se rapportant aux questions touchant SAP/BPPS/ATRS/SRAS et aux technologies de l’information.

Critères de sélection

  1. Avoir au moins une Licence en Gestion des Affaires, Informatique, Commerce, Administration des Affaires Ou dans une discipline connexe ;
  2. Justifier d’un minimum de cinq (5) années d’expérience pertinente et pratique dans un service opérationnel, de préférence dans une organisation internationale de préférence dans une banque commerciale internationale ou dans le secteur des assurances ;
  3. Démontrer une bonne connaissance de l’administration et de l’organisation générales des bureaux dans les institutions financières exposées aux différentes facettes des risques ;
  4. Avoir de l’expérience dans le secteur des banques d’investissement ou de développement et avoir travaillé avec des acteurs du secteur privé ;
  5. Avoir une expérience administrative du travail en équipe et des relations dans une institution financière de développement qui utilise des instruments de participation aux risques ou de garantie de crédit ou une fonction d’assurance-crédit constituerait un avantage supplémentaire ;
  6. Prévoir les risques imprévus en élaborant des plans d’urgence et des programmes pour résoudre les problèmes qui pourraient avoir un impact sur l’atteinte de résultats de qualité ;
  7. Avoir de bonnes compétences interpersonnelles et être capable de fournir et de recevoir un retour d’information ;
  8. Il est essentiel de faire preuve de maturité, de fiabilité, d’intégrité, d’adaptabilité et d’initiative pour exercer cette fonction ;
  9. Prendre constamment des décisions éclairées et donner des conseils pour résoudre de façon indépendante les problèmes qui se posent aux programmes, en fonction des informations disponibles ou difficiles à trouver ; utiliser des informations pertinentes, actuelles et claires.
  10. Résolution de problèmes : Appliquer les connaissances opérationnelles à la résolution des problèmes et trouver des solutions au profit du client (interne et externe) et de l’organisation ;
  11. Communication : Communiquer oralement et par écrit de façon claire et concise ; présenter l’information orale avec clarté et style approprié et adapter le langage et le style aux besoins d’un public particulier ;
  12. Efficacité opérationnelle : S’engager à faire en sorte que les systèmes, les procédures et la culture au sein de l’organisation soient pleinement utilisés afin de produire les résultats requis ;
  13. Capacité à faire preuve d’innovation et de créativité : Afficher une forte détermination à rechercher et produire des solutions innovantes et originales pour l’exécution des activités afin d’améliorer la performance et de générer des avantages supplémentaires en faveur de la Banque et de ses clients ;
  14. Travail en équipe et relations : Travailler avec ses collègues de sorte à maximiser l’efficacité de l’équipe dans son ensemble, en partageant les connaissances et la charge de travail. Tisser de solides relations de travail avec les collègues et contribuer à la création d’un environnement positif pour le travail d’équipe ;
  15. Démontrer des compétences en matière d’administration et d’organisation de bureau ;
  16. Avoir une capacité avérée à rédiger des rapports professionnels ;
  17. Maîtriser l’utilisation d’applications logicielles courantes de MS Office, notamment Word, PowerPoint, Excel et SAP. Avoir une bonne connaissance de l’utilisation de SAP ou d’un logiciel de gestion des ressources d’entreprise connexe (y compris les modules de gestion de projets et de prêts) ; avoir les compétences technologiques nécessaires pour effectuer la saisie de données, gérer les calendriers des équipes et créer des rapports d’entreprise ;
  18. Être Capable de pouvoir mettre en place un système de base de données ;
  19. La capacité de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais est une exigence pour ce poste. Être bilingue (anglais et français), est souhaitable.

LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) PUBLIE LE PRÉSENT AVIS POUR LE COMPTE DE LA FACILITÉ DE REHAUSSEMENT DE CRÉDIT EN FAVEUR DU SECTEUR PRIVÉ (FSP) QUI SERA L’EMPLOYEUR DU TITULAIRE DU POSTE. LE FAIT D’ÊTRE RECRUTÉ AU SEIN DE LA FSP N’OUVRE AUCUNE PERSPECTIVE D’EMPLOI FUTUR À LA BAD.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG(le lien envoie un courriel)

Postuler(le lien est externe)

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.

POSTULER ICI


2- POSTE DE Chargé d’investissement principal, SNOU

Titre du poste: Chargé d’investissement principal, SNOU

Grade: PL4

Poste N°: 50086960

Référence: ADB/21/004

Date de publication: 13-jan-2021

Date de clôture: 12-Feb-2021

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire


Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux), et 27 pays non africains (pays membres non régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux interventions porteuses de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. En plus de fournir du financement, la Banque est la voix de l’Afrique sur les questions économiques, financières et de développement mondial, un rôle qui a pris une grande importance à la lumière d’une intégration globale et de l’interconnexion croissantes. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et avoir un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

ESPACE PUBLICITAIRE A LOUER

(1 280 × 720)

Contacts : 00225 07 09 21 84 70 / 00225 01 01 29 23 73

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence principale (SNVP) est chargée d’apporter son appui au Président dans la gestion quotidienne du Groupe de la Banque, dans le but d’atteindre l’objectif stratégique de l’institution et de promouvoir une culture de la performance permettant d’harmoniser tous les processus et systèmes pour produire des résultats ayant un fort impact. SNVP fournit un leadership efficace et une coordination exceptionnelle permettant de garantir la mise en œuvre et le suivi des principales décisions institutionnelles, ainsi que l’identification des mesures et actions correctives nécessaires. SNVP dirige les discussions de la Haute direction, les processus de prise de décision et la mise en œuvre des décisions clés du Conseil d’administration et de la Direction. L’unité qui recrute, SNOU, dépend de SNVP.

L’UNITÉ QUI RECRUTE :

L’Unité des opérations spéciales (SNOU) fournit une expertise et des services spécialisés pour faire face aux expositions institutionnelles/de projet dues aux prises de participation/prêts en difficulté et improductifs et aide à l’identification et à la gestion des projets à problèmes qui figurent sur la liste de surveillance de la Banque.

SNOU travaille en étroite collaboration avec les départements de gestion de portefeuille et des risques pour planifier, organiser et mettre en œuvre des activités liées à l’identification, la préparation, l’évaluation, la mise en œuvre et la gestion du portefeuille des projets du secteur privé.

SNOU gère des projets menacés présentant un risque de perte pour la Banque et soutient la gestion de portefeuille de projets de coentreprise inscrits sur la liste de surveillance. Restaurer des opérations positives, restructurer les bilans et rééchelonner des prêts pour assainir le ratio de la capacité de service de la dette sont l’issue idéale, avec le retour du projet au sein de la Division de gestion de portefeuille. Mais SNOU peut parvenir à d’autres résultats, comme le versement d’un règlement ponctuel en espèces, la réduction de la dette en actions (rupture des liens avec la Banque avant un retour négatif associé à un échec et à des pertes d’emplois), la garantie de la conversion d’une dette insoutenable excédentaire (afin de préserver la valeur ajoutée de la Banque après des améliorations) ou encore l’application de garanties et la vente d’entreprises ou d’actifs.

SNOU cherche le juste équilibre entre les solutions à caractère purement commercial et la mission de développement et d’intervention d’ordre social et environnemental de la Banque lors de l’évaluation des stratégies de résolution, tout en gérant la réputation globale de l’institution.

Outre la gestion du portefeuille de projets peu performants, SNOU partage les principaux enseignements tirés de ses activités et sensibilise les équipes de front office aux « signaux d’alerte » afin d’identifier les problèmes et de réagir aux problèmes dès le début, pas uniquement lorsque les projets sont gravement compromis. Cela préserve la Banque, réduit au minimum les prêts improductifs, les arriérés de crédit et les provisions, et aide à améliorer la qualité des investissements à l’entrée. 

LE POSTE :

Le Chargé d’investissement principal utilise son expérience et ses connaissances approfondies pour élaborer des stratégies de résolution des problèmes. Il démontre également de solides compétences en leadership pour établir des rapports directs au sein de l’unité, mettre en place des interactions internes et externes et atteindre des consensus.

Il tire parti des connaissances antérieures des gestionnaires de portefeuille, pouvant devenir des membres temporaires d’une grande valeur au service d’une équipe SNOU taillée sur mesure pour ses projets menacés et ses projets de coentreprise. Il apporte aussi un nouveau regard et des capacités de réflexion objective pour décider de la meilleure voie à suivre pour les projets non performants. Il fait preuve de leadership dans le diagnostic rapide des projets menacés et conçoit/met en œuvre des stratégies de réhabilitation et de sortie optimales. Il prend en compte les caractéristiques singulières et les problèmes propres à chaque projet.

Il peut également être invité de temps à autre à observer le processus d’investissement du comité du risque de crédit (CRC) et le processus d’approbation du Conseil afin de proposer son expertise à la Banque. Il représente également la Banque de manière professionnelle auprès des parties externes, notamment des auditeurs/conseillers/consultants, des représentants des gouvernements, des co-investisseurs, des banques centrales, des législateurs, ainsi que lors de conférences techniques et d’événements réunissant les IFD.


Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et les directives du chef de SNOU, le Chargé d’investissement principal assumera les responsabilités suivantes :

  1. Surveiller la performance financière et opérationnelle des projets menacés, proposer des solutions de réhabilitation et mettre en œuvre des stratégies de relance convenues ;
  2. Préparer des rapports réguliers, comme requis, sur toutes les activités de résolution des problèmes affectant les projets ;
  3. Identifier les enseignements tirés et partager l’expérience de restructuration de SNOU avec les autres départements d’investissement de la Banque afin d’aider l’équipe de gestion de portefeuille à identifier les signaux d’alerte plus tôt et à améliorer la qualité à l’entrée ;
  4. Préparer des prévisions financières et effectuer une analyse des flux de trésorerie, afin de déterminer les capacités de remboursement de la dette des emprunteurs et le potentiel de rendement pour les investissements en capital, participer aux missions de vérification des entreprises et déterminer, documenter et présenter des options de résolution des problèmes affectant les investissements (par exemple, la vente commerciale, la restructuration, le refinancement, le changement d’orientation, le redressement, les procédures d’exécution et d’insolvabilité, la conversion de la dette en prises de participation ou toute autre mesure de sauvetage) ;
  5. Procéder à des revues d’activités pour comprendre les problèmes auxquels sont confrontées les sociétés et proposer des solutions pratiques ; collaborer en outre avec les comptables, les conseillers juridiques, financiers et sectoriels, mais également avec la haute direction des sociétés bénéficiaires ; assurer la liaison avec les autres co-investisseurs et les IFD et examiner les modèles financiers et de valorisation sensibles, si nécessaire ;
  6. Élaborer, pour chaque société bénéficiaire, défaillante ou non performante, des plans d’action et différentes options de règlement que le responsable de SNOU et les autres membres de l’équipe doivent présenter au Comité interne du risque de crédit, notamment des stratégies recommandées pour résoudre les problèmes d’investissement, en tenant compte de la nécessité de protéger le mandat de développement général de la Banque et de minimiser les répercussions sur sa réputation ;
  7. Préparer des documents internes et des mémorandums pour les propositions d’investissement.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’un diplôme de Master en économie, finances, gestion des affaires ou dans des domaines connexes.
  2. Avoir des qualifications professionnelles en comptabilité, en droit ou en gestion bancaire constitue un atout important.
  3. Avoir au moins six (6) années d’expérience progressive pertinente.
  4. Être un professionnel certifié de l’insolvabilité ou adhérent à un organisme professionnel spécialisé dans ce domaine constitue un avantage considérable.
  5. Démontrer de solides réalisations concrètes et justifier d’une expérience professionnelle au sein d’une équipe chargée du rétablissement ou du redressement pour une banque ou une institution financière, ou avoir travaillé pour un grand cabinet de comptabilité ou de consultants fournissant des conseils aux clients sur le redressement des sociétés, les restructurations, les investissements ou les portefeuilles improductifs.
  6. Posséder une expérience diversifiée tant au plan géographique que sectoriel dans l’investissement et le désinvestissement dans le cadre de sociétés de types et de tailles divers. Avoir une expérience en investissement international est indispensable.
  7. Posséder une expérience dans les fonds de capital-investissement qui apportent une valeur ajoutée aux investissements est un avantage. 
  8. Démontrer la capacité d’évaluer l’efficacité et l’efficience des équipes dirigeantes en place, en formulant des recommandations sur la manière de changer ou d’améliorer les équipes dans les sociétés débitrices.
  9. Avoir un sens poussé des affaires, avec de bonnes compétences dans la résolution créative des problèmes et la capacité à réfléchir de façon latérale en vue de résoudre les problèmes ; Être capable de mettre en œuvre des approches innovantes et d’appliquer de nouvelles méthodes pour résoudre les problèmes, tout en restant efficace dans un environnement institutionnel dynamique, évolutif et exigeant.
  10. Compter sur de fortes capacités d’analyse et de modélisation et être capable de mener des transactions du début à la fin.
  11. Posséder des compétences poussées en matière de négociation et d’influence dans les procédures d’investissement.
  12. Jouir d’une solide expérience en gestion de projet et en collaboration transversale avec diverses équipes.
  13. Posséder les compétences nécessaires pour diriger des équipes spécialisées et de solides aptitudes à analyser les actions du point de vue des parties prenantes.
  14. Avoir des capacités avérées à formuler des recommandations ou à prendre des décisions efficaces, opportunes et bien définies.
  15. Avoir d’excellentes compétences en communication et être capable de produire des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts des clients à l’intérieur et à l’extérieur de l’institution. La compréhension des sensibilités culturelles est essentielle pour ce poste.
  16. Être capable de travailler efficacement dans un cadre de gestion matricielle, à la fois comme chef d’équipe et comme membre d’équipe.
  17. Être capable de travailler avec doigté dans un environnement multiculturel et de nouer des relations de travail efficaces avec les clients et les collègues.
  18. Faire preuve d’intégrité, d’un grand discernement et des normes éthiques les plus élevées.
  19. Être capable de communiquer efficacement à l’écrit et à l’oral en anglais et/ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue.
  20. Maîtriser l’utilisation des logiciels standards de la Banque (Word, Excel, Access, PowerPoint). Être capable de fournir des conseils stratégiques à la Banque sur les nouvelles questions financières et les enjeux de développement, ainsi que sur les questions institutionnelles.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques pour soumettre votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

POSTULER ICI

3- POSTE Spécialiste en chef de la gouvernance, ECGF

Titre du poste: Spécialiste en Chef de la Gouvernance, ECGF

Grade: PL2

Poste N°: 50064843/50064844

Référence: ADB/21/003

Date de publication: 14-jan-2021

Date de clôture: 13-Feb-2021

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire


Objectifs

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Chef économiste et Vice-président chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances (ECVP) est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique. La Vice-présidence de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances a pour rôle d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique. ECVP inspirera, générera et fournira un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale.

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Département de coordination de la gouvernance et de la gestion des finances publiques (ECGF) fait partie du complexe ECVP basé au siège à Abidjan et est responsable de la coordination et de la mise en œuvre des politiques, stratégies et programmes de gouvernance de la Banque, notamment des prêts et activités non liées aux prêts.

ECGF travaille en collaboration avec la Recherche pour le développement, l’Institut africain pour le développement et les experts de la statistique au sein d’ECVP, en veillant à ce que l’engagement technique sur les questions de fond de la Banque au niveau des principaux processus de politique et de stratégie du domaine de la gouvernance et de la gestion publique soit bien coordonné ; et que les interventions de la Banque dans les pays membres régionaux, dans le cadre des opérations axées sur les programmes/les projets d’appui au budget et de renforcement institutionnel, promeuvent l’efficacité et la responsabilité de la gouvernance et de la gestion financière publique.

LE POSTE :

La mission du titulaire du poste consiste essentiellement à piloter la coordination, les conseils techniques et l’appui à l’exécution du programme de travail d’ECGF en coordonnant et en apportant un leadership technique substantiel dans le domaine des politiques, stratégies et programmes de gouvernance, et de la gestion des connaissances. Le rôle du Spécialiste en chef consiste à donner des conseils stratégiques sur la position de la Banque dans le programme de gouvernance à l’échelle internationale et régionale, de donner des conseils techniques et des orientations et de contrôler la qualité des opérations qui relèvent de la responsabilité d’ECGF dans le domaine de la gouvernance économique et financière, notamment la gestion financière publique et la lutte contre la corruption. En outre, il/elle sera chargé(e) de coordonner les initiatives transversales du Département et de prodiguer des conseils sur les questions stratégiques liées au programme de gouvernance de la Banque.


Fonctions et responsabilités

Sous l’orientation générale du Directeur, ECGF, le Spécialiste en chef de la gouvernance assure les fonctions suivantes :

  1. Assister le Directeur dans la planification, l’organisation, la gestion et la supervision des activités, du programme de travail et du budget d’ECGF ;
  2. Assister le Directeur dans la coordination et la supervision du personnel du Département. Encadrer et fournir des conseils d’ordre professionnel au personnel. Diriger et encourager le travail d’équipe au sein du Département en vue de la réalisation du programme de travail ;
  3. Apporter un appui technique et donner des orientations opérationnelles, afin de garantir la réalisation en temps voulu et la qualité des opérations de la Banque, dans le domaine de la gouvernance, notamment par l’examen de rapports sur les différentes étapes du cycle des opérations (identification, préparation, évaluation, supervision), d’études sectorielles et de documents de politique générale, ainsi que par la participation à des missions de projets ;
  4. Piloter/coordonner l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme d’analyse visant à renforcer les opérations de gouvernance et le dialogue sur les politiques ; faciliter la mobilisation d’un soutien ciblé au programme de gouvernance de la Banque, notamment par le biais d’une assistance technique et de fonds fiduciaires ;
  5. promouvoir la connaissance du secteur et la diffusion des bonnes pratiques dans le domaine de la gouvernance, au sein et en dehors de la Banque ; exposer clairement et se faire l’avocat des principaux problèmes et défis de gouvernance auxquels le continent est confronté et de la réponse de la Banque ; renforcer les activités de la Banque en matière de gouvernance, de lutte contre la corruption et de gestion des finances publiques, ainsi que des normes et pratiques d’intégrité, de transparence et de responsabilité ;
  6. piloter, orienter et soutenir l’engagement stratégique et la base de connaissances de la Banque avec ses partenaires (UA, CEA, PNUD, Banque mondiale, Commission européenne, OCDE, principaux donateurs bilatéraux) et les initiatives spéciales pertinentes, telles que le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), l’Initiative pour les Centres régionaux d’assistance technique en Afrique (AFRITAC), l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), l’Initiative concertée africaine sur la réforme budgétaire (CABRI), le Forum africain sur l’administration fiscale (ATAF), en étroite coordination avec le Directeur et les chefs de projet respectifs ;
  7. Donner des conseils sur les questions de politique, les questions stratégiques, les initiatives spéciales et les partenariats stratégiques liés aux activités de la Banque en matière de gouvernance. Piloter, coordonner et/ou participer à l’élaboration et à l’examen des déclarations de politique générale, des notes d’information, des stratégies et des divers rapports sur la gouvernance ;
  8. Coordonner l’engagement dans les processus, politiques et lignes directrices institutionnelles, en particulier en matière d’appui budgétaire, de gouvernance et de gestion des finances publiques, y compris l’examen des stratégies relatives aux FFI et à la gouvernance, ainsi que les évaluations pertinentes (sur l’appui budgétaire, la gestion des finances publiques, les États fragiles) ;
  9. en collaboration avec les autres unités organisationnelles de la Banque, veiller à ce que les aspects de gouvernance soient intégrés dans les documents de stratégie pays de la Banque et dans les opérations financées par la Banque ; participer activement à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques, initiatives et opérations de la Banque, à la lumière des meilleures pratiques internationales, dans le but de renforcer la qualité à l’entrée, l’efficacité opérationnelle et le dialogue sur les politiques ;
  10. Représenter la Banque lors de conférences techniques et faire rapport sur les meilleures pratiques en vue de les diffuser auprès du personnel du Département. Assurer également la liaison avec les autres unités organisationnelles afin de préparer la participation du Directeur aux conférences, ateliers et initiatives relevant du domaine de responsabilité du Département.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’au moins un Master 2 ou d’un diplôme équivalent en Economie, Administration Publique, Gouvernance/Sciences Politiques, Droit ou un domaine connexe ;
  2. Justifier d’au moins huit (8) années d’expérience dans les domaines de la gouvernance, de la gestion du secteur public, de l’élaboration de politiques, des dépenses publiques ou dans des domaines connexes ;
  3. Avoir une capacité avérée à constituer et à diriger une équipe dans un contexte interdisciplinaire et multiculturel, avoir un très bon esprit d’équipe valorisant le respect mutuel ainsi qu’une communication régulière et ouverte ;
  4. Avoir une solide expérience en matière de conception et d’exécution des opérations de gouvernance (notamment les projets d’investissement, les opérations fondées sur les résultats et les opérations d’appui programmatique), ainsi qu’en matière de gestion de projet ;
  5. Avoir une capacité avérée à mener des recherches, analyser et produire des rapports. Des publications sur des thèmes liés à la gouvernance seraient un avantage supplémentaire ;
  6. Avoir une parfaite compréhension des questions de gouvernance dans les pays en développement, en particulier celles relatives à la gestion macroéconomique, la transparence et la responsabilité dans la gestion des finances publiques, la mise en place d’un environnement propice aux affaires, la lutte contre la corruption et les flux financiers illicites, et la promotion de la participation et de la gouvernance axée sur la demande ;
  7. Avoir une expérience avérée en rapport aux politiques, procédures et pratiques opérationnelles des principales organisations bilatérales ou multilatérales en Afrique ;
  8. Justifier d’une expérience en matière de dialogue sur les politiques, de services consultatifs et de renforcement des capacités ;
  9. Avoir une connaissance approfondie des questions de gouvernance et de gestion publique, y compris une solide expérience en Afrique et/ou dans les pays en transition ;
  10. Être capable d’effectuer le courtage des connaissances au moyen de partenariats, de collaborations et de réseaux ;
  11. Posséder une bonne connaissance des politiques opérationnelles et des pratiques de programmation des organisations multilatérales ;
  12. Avoir une expérience professionnelle internationale en matière de développement dans divers pays ;
  13. Démontrer une aptitude à employer des approches novatrices, à travailler de façon autonome et à utiliser de nouvelles méthodes pour résoudre des problèmes tout en restant efficace dans un environnement institutionnel dynamique, évolutif et exigeant ;
  14. Démontrer une aptitude à réussir dans un environnement multiculturel ;
  15. Être capable de gérer des situations délicates nécessitant de travailler sous pression pour produire des résultats dans les délais prescrits ;
  16. Pouvoir communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ; la connaissance de l’arabe et du portugais serait un atout supplémentaire ;
  17. Savoir utiliser les applications Microsoft Office standards (Word, Excel, Access, PowerPoint) ; L’utilisation de SAP serait un atout supplémentaire.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques pour soumettre votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

POSTULER ICI

AVIS AUX DEMANDEURS D'EMPLOI : NE DONNEZ EN AUCUN CAS DE L'ARGENT aux recruteurs utilisant la plateforme emploisetconseils.com Nous déclinons toute responsabilité quant aux préjudices pouvant découler de ces agissements et nous nous réservons le droit de poursuivre les auteurs.

Rejoignez le groupe Whatsapp ci-dessous

Be the first to comment on "la Banque africaine de développement (BAD) recrute trois profils: Assistant aux opérations et aux services administratifs, Chargé d’investissement principal, & Spécialiste en chef de la gouvernance"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*